Accueil Le brame du Cerf
La période du brame du cerf Rambouillet

Le brame du cerf Rambouillet

Pendant le période du brame du cerf à Rambouillet non loin de Dampierre en Yvelines, le grand cervidé se fatigue beaucoup. Durant cette période de brame on peut entendre le fameux cri du cerf. Il résonne dans la peine ombre du crépuscule le soir et à la lueur de l'aube le matin. La période du brame du cerf à Rambouillet débute en septembre pour finir en octobre. Parfois la période de brame du cerf Rambouillet débute fin Août selon les années. Le soir vous écouterez et entendrez plusieurs cerfs bramer en même temps dans la foret de Rambouillet. Certaines conditions doivent être réunies : il faut qu'il fasse chaud, que le ciel soit dégagé sans nuages et que la lune soit pleine.

 

guide entretien vtt

 

Il y a différents brames : le brame de présence, le brame de langueur, le brame de défi, celui de la poursuite et enfin le brame de triomphe. Ecoutez bien dans la foret, vous entendrez la différence. Certains brames de cerfs Rambouillet sont plus courts et plus sourds, d'autres sont longs et plaintifs !!!

 

brame du cerf Rambouillet

 

La saison des amours est arrivée, les jeunes cerfs sans harde vont partir à la conquête des femelles. Mais prudence, les vieux mâles veillent jalousement sur leur harde qu'ils ont réintégrées, essayant en plus d'attirer les femelles de la harde voisine. Ces hardes peuvent atteindre jusqu'à 30 têtes à cette époque. Les grands cerfs sont occupés 24h sur 24 : ils doivent surveiller les femelles, s'accoupler avec celles qui sont prêtes, combattre les jeunes mâles qui essayent de leur voler celles qui s'éloignent. Ces mâles solitaires peuvent devenir très pressants. Ainsi de nombreux combats se font entendre. C'est assez impressionnant d'entendre les bois des cerfs se heurter dans la nuit noire de la foret de Rambouillet !

 

Brame du cerf Rambouillet : chasse foret de rambouillet

 

Des manoeuvres d'intimidation peuvent suffire, les vieux mâles ont de l'expérience. Mais souvent le bruit des bois s'entrechoquant résonne dans la forêt. Ce n'est pas un combat à mort mais certaines fois l'un des combattants peut être mortellement blessé. Il arrive aussi que les deux cerfs restent coincés, leur bois emmêlés, ils meurent alors tous les deux d'épuisement. Il n'est pas rare de voir à cette époque des cerfs avec des touffes d'herbe accrochées aux bois. La surexcitation les fait labourer l'herbe à grand coup d'andouillers.

 

brame du cerf Rambouillet

La période de fécondité de la biche est très courte, moins d'une journée. Le cerf par contre a une faculté d'accouplement de presque un mois. C'est une période très éprouvante physiquement pour les cerfs, ils ne mangent presque rien et n'ont pas de repos : combat, accouplement, surveillance ... Ils peuvent perdre jusqu'à 20 kg. Les jeunes mâles ont toute leur chance à la fin du rut quand les vieux à bout de force ne peuvent plus surveiller leur harde de biches.

brame du cerf Rambouillet

 

Lorsque le rut est terminé, les mâles épuisés se refont une santé et se préparent à l'hiver. Leur occupation devient manger et dormir ! Ils doivent se reposer pour récupérer leurs forces.

 

Brame du cerf Rambouillet

 

Le cerf nous est familier, c'est l'animal quil hante toujours nos forêts. Le cerf évoque la virilité. Le brame du cerf de Rambouillet n’y est pas étranger car ce cri rauque symbolise l’extase. Le cerf est chassé par l’homme depuis 35 000 ans. Cette chasse s’est codifiée au cours du Moyen Age pour devenir la chasse à courre ou vénerie. Nos ancêtres doivent en grande partie leur salut au cerf. En effet, ils tiraient l’essentiel de leurs besoins alimentaires de sa chair. Sa peau était transformée en habits, ses bois et ses os en armes et outils. Les scènes de chasse qui figurent notamment sur les parois de la grotte de Lascaux témoignent de l’importance de cet animal pour l’homme préhistorique. La biche symbolise la pureté et l’innocence martyrisée. Ce thème a été admirablement repris par Walt Disney dans son célèbre dessin animé Bambi. Enfin, la royauté a choisit le cerf pour emblème car il personnifiait un comportement dominateur et majestueux.

Brame du cerf Rambouillet : cerfs dans la foret de rambouillet chasse venerie rambouillet

Chaque année, les mâles perdent leurs bois au mois de février pour les plus âgés et au printemps pour les plus jeunes. A la différence des bovidés qui ont des cornes persistantes et creuses, le cerf a des bois ossifiés qui tombent et repoussent chaque année. Dès leur chute, un flux sanguin important est dirigée vers les pivots puis irrigue chaque andouiller (les pointes). Leur croissance est phénoménale : un centimètre par jour environ. Tout au long de leur développement, les tissus spongieux se minéralisent pour former un os compact. Pendant ce temps, les bois gainés de velours, sont très sensibles et le cerf fait attention pour ne pas les heurter. L’ossification terminée, le velours protecteur se détache par lambeaux. Le cerf se frotte contre les arbres pour en accélérer la chute.

 

brame du cerf Rambouillet

 

Brame du cerf Rambouillet : cerfs dans la foret de rambouillet

La peau du cerf constitue une excellente protection contre les intempéries. La racine du poil est actionnée par un muscle qui permet de le redresser et donc d’augmenter l’épaisseur du pelage.
Ce pelage est imperméabilisé par la sécrétion d’une glande graisseuse.
Au printemps, le cerf perd ses longs poils pour revêtir un pelage brun-roux plus court.

 

Brame du cerf Rambouillet

 

Brame du cerf Rambouillet

 

Le cerf possède une ouie et un odorat très fins. Par contre, sa vue n’est pas très perçante et ne lui permet pas de distinguer les couleurs.

Les larmiers, glandes situées à la commissure des yeux, secrètent un liquide avec lequel le mâle marque son domaine.

Un mâle peut atteindre 2,50 m de long, 1,50 m de haut au garrot pour un poids de 220 kg. La hauteur maximale d’un trophée est de 116 cm.

 

brame du cerf rambouillet

 

 

Au début de l’automne, des cris rauques et profonds retentissent dans la forêt. Le brame est le mot qui désigne à la fois le cri du cerf et la période du rut. Les deux phénomènes sont très liés. Le brame se déclanche chez le mâle en présence des femelles et à cause d’une poussée de testostérone (hormone sexuelle). Au moment où il pousse son long cri guttural, le cerf allonge le cou, retrousse lèvres et narines, ses yeux chavirent, c’est l’extase !

Ce cri a plusieurs effets :

  • Il signale la présence du mâle à la femelle
  • Il intimide les rivaux
  • Il hâterait l’ovulation des femelles (non prouvé)

 

 

 

 

Ce petit groupe peut en rejoindre d’autres et dans ce cas la harde est dirigée par une biche meneuse.

La vie du mâle est très différente. Il n’a aucun sens de la famille. Dès qu’il quitte sa mère vers 18 mois, il intègre une harde de mâles qu’il peut quitter à tout moment.
La hiérarchie est très marquée.
Un vieux cerf domine un cerf moins âgé qui lui-même commande à un plus jeune et ainsi de suite jusqu’au daguet nouvellement intégré.

 

 

Les novices font allégeance à leurs aînés en échange de leur expérience.

Au début de l’automne, les grands mâles quittent le groupe pour rejoindre les femelles sur les lieux de brame.
Pendant toute la période de rut, le mâle veille sur son harem de biches et en expulse tout autre prétendant.
C’est la seule période de l’année où le cerf, habituellement placide devient violent.

 

 

Les duels sont ritualisés. Les deux mâles paradent et s’intimident. Si aucun ne cède, bois contre bois, chaque adversaire tente de déséquilibrer son rival. Ces combats sont très violents. Certains mâles ont des bois cassés, d’autres des plaies béantes et dans le pire des cas, le vaincu meurt.

 

Une fois l’accouplement terminé, le mâle réalise la « chandelle », une ruade spectaculaire pour se dégager, propulsant la femelle en avant.

 

 

Vers la mi-octobre, les mâles reproducteurs quittent les futures mères pour rejoindre leur groupe.

Huit mois, plus tard, entre mai et juin, la biche met au monde un seul petit. Le faon né avec une jolie livrée mouchetée qu’il perd dès l’âge de 3 mois.

 

 

Le petit pèse environ 7 kg et les deux premières semaines, il reste couché près de sa mère. Il en profite pour téter et prendre 400 grammes par jour.
Dès l’âge de 6 mois, le faon est sevré.

 

 

Pour le daguet (l’aîné), la nouvelle période de rut signifie la séparation. Le mâle dominant le chasse alors de la cellule familiale.

 

Le cerf est chassé par l’homme depuis 35 000 ans. Cette chasse s’est codifiée au cours du Moyen Age pour devenir la chasse à courre ou vénerie.

 

Le cerf est chassé par l’homme depuis 35 000 ans.

Aujourd’hui, quelques équipages perpétuent la tradition de la vénerie. Mais, la chasse à tir ou en battue est pratiquée par beaucoup plus de chasseurs.
Cette chasse est très réglementée.
Depuis 1963, en France, un « plan de chasse » fixe annuellement des quotas. Cependant, ce quota n’est jamais atteint. Il en résulte un fort accroissement de la population qui a pratiquement doublée en 10 ans.

 

La chasse au cerf est strictement règlementée.

Dans les forêts d’Europe centrale et d’Amérique du Nord, les cheptels sont régulés naturellement par les prédateurs comme le lynx, le loup ou l’ours.
En Europe, la chasse est l’unique moyen d’éviter une surpopulation.

En Ecosse, la lande est un paradis pour les cerfs. La population de près de 300 000 animaux y vit en toute tranquillité.