Le pic Saint Loup

Le pic Saint-Loup

est une montagne située en Languedoc-Roussillon, à proximité des villes de Valflaunès et Cazevieille. Il domine le département de l’Hérault.

Le pic Saint Loup est à 25 km au nord de Montpellier

, il est visible de toutes les communes qui l’entourent (par exemple, Saint Mathieu de Tréviers). Il est visible également depuis le bord de mer entre La grande motte et Palavas les flots. Le pic Saint-Loup est sans aucun doute l’un des plus beaux espaces naturels de randonnée de l’Hérault. Le pic est situé entre les garrigues et les vignes, non loin des Cévennes d’ailleurs.

Le Pic Saint Loup domine et fait face aux falaises de l’Hortus.

Sur la crête du pic, avant d’arriver, vous trouverez le château de Montferrand. Ce château est en face du château de Vivioures, ruines faisant partie de la crête de l’Hortus. Il s’agit d’une sorte de symétrie, sûrement pour protéger la vallée à l’époque.

Au sommet du pic Saint-Loup, vous verrez passer les planeurs tirés par un avion à moteur, puis une fois lâchés, vous les verrez tourner et tourner dans les vents ascendants thermiques ou ascendants de relief. En haut du pic, vous trouverez une grande croix de fer, ainsi qu’un poste d’observation des départs d’incendies de forêt. En contre bas, juste en dessous du sommet, se trouve une ancienne chapelle.

Le pic Saint Loup est également connu et reconnu pour la qualité des vignobles qui l’entourent. Il est donc très appréciable d’aller gouter, puis acheter du vin chez les vignerons de la région. Vous découvrirez de nombreux domaines et mas sur les coteaux du pic Saint Loup, AOC ou AOP coteaux du Languedoc…

pic saint loup

Situé dans le département de l’Hérault, le Pic Saint-Loup est une montagne du Languedoc-Roussillon. C’est le lieu idéal pour les randonnées pédestres et l’observation de différentes espèces de rapaces. Considéré comme un des plus beaux sites naturels de la région, le Pic Saint-Loup doit son nom et sa réputation à une légende datant du Moyen-Âge et qui le relie au Château de Viviourès. En effet, trois frères prénommés Loup, Guiral et Clair étaient fou amoureux d’une jeune femme : la belle Beltrade. Ils furent obligés de partir en croisade mais ils ne savaient pas quel prétendant la belle avait choisi. A leur retour, ils apprirent qu’elle avait succombé à la peste. Emplis d’une immense tristesse, les trois frères partirent s’exiler en solitaire au sommet de trois pics différents. C’est ainsi que le Pic Saint-Loup naissait, ainsi que le mont Saint Clair et le mont Saint-Guiral.

Mais le Pic Saint-Loup ne résume pas une légende ! Culminant à plus de 650 mètres d’altitude, les différentes randonnées aménagées donnent la possibilité aux touristes d’admirer les paysages qu’offre ce domaine montagneux. Plusieurs balades sont proposées, à pied, à vélo par le biais de circuits fléchés ou à cheval. Vous pourrez trouver tous les itinéraires réglementés de randonnées sur le site de l’Office du Tourisme du Pic Saint-Loup. Plusieurs monuments locaux sont à visiter et font l’histoire de la région. Vous pourrez visiter le château de Montferrand, existant depuis le début des années 1100 et qui a remplacé un ancien castel romain. Un petit sentier est accessible par voie pédestre pour permettre la visite de ce lieu qui n’est représenté aujourd’hui que par des ruines et vestiges de cette ancienne forteresse médiévale. Lorsque l’on évoque le Pic Saint-Loup, ce n’est pas seulement à la montagne que l’on se réfère. C’est un domaine où la viticulture et l’œnologie ont une place importante dans la culture de la région. Ainsi pour faire découvrir les vignes qui font la renommée du Pic Saint-Loup, des balades qualifiées d’oenotouristiques sont proposées, une animation à faire en famille ou entre amis. Des visites des différents domaines viticoles sont également possibles. Encore plus qu’un lieu touristique et historique, le Pic Saint-Loup a inspiré plusieurs peintres qui ont immortalisé cette montagne sur des toiles comme Eugène Castelnau avec Les Garrigues du Pic Saint-Loup, datant du milieu du dix-neuvième siècle (1859).